Article


Un Congrès à Rio

  Imprimer

 

Si tu vas à Rio, dit la chanson, n'oublies pas... de monter là-haut, nous n'oublions pas d'écrire un mot !

Les rares participants de la région Rhône Alpes à s'y rendre ont conjointement décidé "d'écrire quelques mots" ! Pas de compte-rendu, mais des petites résonnances, des éclats multiples, des petites traces... à votre intention !

Le congrès "Le corps parlant" suivi de l'Assemblée générale de l'AMP se déroulait à l'Hôtel Sofitel, situé al final de la mythique plage de Copacabana, qui s'étend sur cinq kilomètres. Nous y étions accueillis avec le don d'un petit sac en toile brodée : 1800 sacs singuliers ! Aucune broderie identique à une autre !  Tandis qu'une installation se mettait en oeuvre par le reccueil d'objets hétéroclites donnés par les participants, work in progress ! Le corps parlant, pas sans l'art ! 

Soulignons l'évènement de la sortie de "L'envers de la biopolitique", le livre d'Eric Laurent qu'il évoqua largement dans une longue contribution, initialisant une rencontre, immédiatement orientée par la logique. La journée clinique – en 18 salles simultanées – rendait compte de l'expérience analytique au temps du parlêtre. ...

 

 

Le congrès fut bien sûr scandé par des témoignages de passe, treize, dont le premier de Dominique Helvoet, récemment nommé à l'ECF. A propos de passe, c'est avec enthousiasme que les participants à l'assemblée générale de l'AMP du 29 avril ont acccueilli la nomination de Cristina Giraldo de Medellin (Colombie), première AE de la La Nueva Escuela Lacaniana (NEL), fondée en juillet 2000, et qui comprend le Pérou, l’Équateur, le Vénézuela, Cuba, la Colombie, la Guatemala, USA-Miami et México. Signalons aussi que tous les premiers témoignages d'AE, soit 97, ont été reccuellis au sein de la bibliothèque de l'AMP. 

 

De Rio vers Barcelone, tel s'annonce notre prochain rendez-vous de 2018. J-A Miller resserra dans son intervention les transformations conceptuelles de Lacan, en rapport avec le thème de cette rencontre sur le point de se conclure : il ne s'agit plus du sujet de l'inconscient, Lacan parle de l'homme :

-     L'homme, à la différence du sujet (barré) a un corps

-     Le corps est parlant

-     Ce n'est pas le corps qui parle, c'est l'homme qui parle avec son corps.

 

Nous repartions vers l'Europe, quelque peu transformés par la rencontre propice aux échanges, sur fond de rythmes et d'images fortes...